Articles

Souriez, vous êtes filmés

Image
Frontière Sino-Kazakhe, Xinjiang, Chine // Début Août 2018
Notre entrée en Chine va décidément être bien compliquée! Nous campons à 15km de la frontière Sino-Kazakhe afin d'arriver au plus tôt pour passer la frontière, au milieu de rien. Nous arrivons donc tôt dans la matinée face à 2 militaires kazakhs gardant l'entrée de la frontièr qui nous voient débarquer avec nos vélos. Après quelques coups de talkie walkie, ils nous expliquent qu'il est impossible de traverser les 4km qui nous séparent des bâtiments de contrôle kazakhs et surtout chinois, à vélo. On ne peut traverser qu'en camion ou en bus. Nous tentons de négocier pour embarquer nos vélos dans le prochain camion qui passe mais rien a faire, il faut attendre un bus, prévu .... Le lendemain ! Heureusement nous avions pris une journée de marge et pouvons officiellement rester une journée de plus au Kazakhstan grâce à nos visas, mais nous voilà bloqués derrière les barbelés, sans un Tente kazakh (pas de magasin ic…

Kazakhstan droit de vent

Image
Kegen ( frontière kirghize), Sary Ozek, Almaty, Taldikorgan, Ucharal, Zaisan ( frontière chinoise), Kazakhstan // Juillet 2018
Le Kazakhstan, c'est beau, c'est grand, c'est vide et y'a du vent et des chevaux. 
Mais comment voyage-t-on en vélo dans le 9eme plus grand pays du monde alors qu'on a un visa de 30 jours au mois de juillet ?
On ne choisit pas l'itinéraire le plus court mais celui où l'on pense que la route est asphaltée et on croise les doigts pour que le vent soit dans notre dos. Nous entrons par le Kirgizstan, Kegen, au sud-est du pays et nous choisissons de sortir vers la Chine par le poste frontière de Zaisan, le plus au Nord possible, de manière à ce que notre traversée chinoise du Xinjiang soit la plus courte possible (état policier oblige). Il s'agit donc tout de même de parcourir 1700 km dans le mois, ce qui est largement au dessus de notre moyenne. Mais le relief relativement plat après notre épopée kirgize nous permettra d'y arri…